Nos actualités

18 janvier 2022

La verdière

Psycho boxe

Depuis octobre 2021 les équipes éducatives de la Verdière ont entrepris une analyse de la pratique professionnelle « singulière ».
À l’initiative de M. HARID, directeur d’établissement, il a été mis en place une APP (Analyse des Pratiques Professionnelles), sous la forme de « Psycho boxe  » ; une activité de médiation corporelle, visant à libérer la parole de nos équipes des groupes 1, 2 et 3, dans un souci d’améliorer nos pratiques professionnelles, ainsi que la prise en charge du public.

Elle se présente sous la forme d’un rendez-vous toutes les 4 à 6 semaines, dans une salle de boxe, dans laquelle les travailleurs sociaux vont se livrer à des échanges sur leur pratique professionnelle, évoquer leurs sentiments, et échanger sur les inquiétudes des prises en charge des enfants.
Le but étant de remettre l’enfant au centre du dispositif de protection de l’enfance.

La médiation corporelle est une pratique psychocorporelle conjuguant deux notions qui paraissent, au premier abord, bien différentes : la psychologie au sens de l’étude des comportements et processus mentaux et la boxe, sport de combat dans lequel deux pratiquants s’opposent à coups de poings en respectant certaines règles. Cependant, à y regarder de plus près, la médiation corporelle ne se résume pas à l’association pure et simple de chacune de ces notions, mais relève plutôt d’une synthèse qui s’inspire de chacune d’elle et les dépasse.
La médiation corporelle concède sa rupture totale avec la dimension sportive : pas de compétition, pas d’enseignement de techniques, seulement un questionnement du sujet sur les processus qui apparaissent au cours du travail, en association avec des souvenirs, des situations vécues, des affects. Ce positionnement a un effet sur la technique gestuelle qui se détache, elle aussi, de la boxe : la frappe est tellement atténuée qu’une multitude de coups légers sont nécessaires pour produire un effet de débordement, là où une frappe unique et décisive aurait été effectuée dans un cadre pugilistique.

Après 2 séances effectuées, les équipes semblent apprécier cette nouvelle approche de l’APP.

But

  • Permettre à un sujet, à travers ses gestes, ses affects et ses représentations, de remettre en jeu l’universalité des processus et la singularité des positions qui émergent de sa confrontation à ce qui lui est violent dans son corps, sa parole et ses actes.
  • Des combats libres à frappe atténuée, effectués dans un cadre formellement défini quant aux mouvements qu’il autorise, contient, transforme et porte à l’intelligibilité, font apparaître le travail d’une image inconsciente du corps, dont la dynamique est secondairement reprise par une parole visant à la reconnaître, à l’élaborer et à lui permettre de s’engager dans une évolution propre.

C’est pourquoi à partir de 2022, il va être mis en place une batterie d’interventions dont les supports pédagogiques évolueront, en concertation avec les équipes éducatives, de la boxe mais aussi de l’escalade, des ateliers cuisines et bien d’autres.

Les interventions sont à la charge d’un intervenant diplômé d’état et fort d’une expérience en protection de l’enfance. Karim GOUDJIL proposera des prestations de formation, sur une base d’enseignement pédagogique et des notions de psychologie, sports et de sophrologie.

“Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.”
Winston CHURCHILL.


Tous les articles

Partagez

Mise à jour :lundi 23 mai 2022 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0